News

en video Comment fabriquer un capteur de proximité / Détecteur d'obstacles à longue portée bricolage simple


 voici la vidéo de finalisation de notre premier objectif (realisation d'un robot détecteur d'obstacles) dans notre playlist d'introduction a la robotique 

Description : Voici une nouvelle expériences, cette fois ci on vous montre une technique pour établir un contact électrique lorsqu'un rayon laser est coupé. Plus besoin de panneau solaire comme on a pu en utiliser pour le "compteur de passants" on les a échangées contre un composant plus discret que l'on a jamais montré dans nos expériences auparavant : une photo résistance. Ce composant sensible à la lumière est une résistance variable qui fonctionne avec la lumière : plus il y a de lumière moins elle s'oppose au passage du courant électrique : dans la pénombre sa résistance est de 300 000 ohms contre 250 illuminée par un laser ! Pour notre détecteur de passage on utilise entre autres cette propriété de ce composant.  D'une part nous avons un laser pointeur d'une puissance de 5mW, alimenté par une batterie de 3.6 volts ET sécurisé par une résistance de 47 ohms (on ne la voit pas car on l'a mise dans le boitier). A l'origine c'est un laser à piles bouton  

classique qu'on utilise mais on l'a démonté pour lui adapter des fils... Ce laser qui consomme 15mA sous 4.8 volts alimenté par notre batterie de 800mAh pointe en direction de la résistance variable. On lui a rajouté un tube de feutre pour ne pas qu'elle soit influencée par la luminosité alentour.  Lorsque personne ne passe le laser pointe la photorésistance donc celle ci oppose une faible résistance au passage du courant électrique. Suffisamment peu pour pour entrer dans le champs de sensibilité d'un transistor qui lui va activer un relais de puissance. Le relais, lorsque personne ne passe et donc qu'il reçoit du courant (2 fois 4.8 soit 9.6 volts) est continuellement activé. Il est activé (il consomme 20mA) mais ne fait pas allumer l'ampoule car on l'a branché de façon a ce qu'elle s'allume avec les 9.6 volts seulement lorsque le relais est désactivé ! (d'où sons rôle de porte non) tous les relais n'ont pas cette fonction (pour mieux comprendre regarder le schéma). 

Maintenant lorsque une personne va passer, elle va cacher le rayon laser donc la résistance variable privée de lumière va générer une grande résistance, trop pour activer le transistor qui ne va pas non plus activer le relais. Comme le relais n'est pas activé et bien... il va laisser passer le courant et faire allumer l'ampoule (qui consomme 150 mA).  Voilà le système basique, maintenant on peut rajouter un condensateur au lieu de l'ampoule : juste le temps que quelqu'un passe suffira à la recharger.  Une fois chargé on peut le faire se détacher progressivement on alimentant un autre relais de puissance. le temps qu'il se décharge (dépendant que sa capacité en µf) suffira a alimenter le relais quelques instants pour faire sonner une alarme par exemple. 
On a adapté ce système pour qu'il puisse allumer la lumière lorsque quelqu'un entre dans la chambre : au lieur de faire sonner une alarme il fait bouger un moteur qui va appuyer sur l'interrupteur. Cette fois ci pour que la lumière reste allumé plus longtemps il faut que le condo se vide d'abord dans un transistor avant de se vider dans un relais : cela consomme nettement moins. Et pour augmenter encore la durée on peut augmenter la résistance entre le condo et le relais pour diminuer encre l'intensité. Le système est terminé dès qu'on entre dans la chambre le lumière s'allume toute seule ! il ne faut pas oublier de mettre un élastique pour que quand le moteur n'exerce plus de pression sur l'interrupteur il se fasse éteindre ! 

No comments